Appel à contribution :

Mythes et réalités de l’arctique – Nordiques n° 37

La région arctique est l’objet aujourd’hui d’un intérêt économique et géopolitique sans précédent grâce aux gisements de pétrole et de gaz et à l’ouverture annoncée des passages du Nord-Est et du Nord-Ouest à l’exploitation commerciale. Cette « ruée vers le nord » et les convoitises, les rivalités et les alliances politico-économiques qu’elle engendre se jouent sur un terrain marqué par une longue et complexe histoire politique et culturelle. L’arctique est marqué par des conditions climatiques et des expériences historiques qui ont façonné des formes de vie sociale, des organisations politiques et des constructions identitaires particulières. Il est une région de richesses et de contrastes, de peuples indigènes et de populations venues d’ailleurs, de nature menacée et de technologies de pointe, de tourisme rayonnant mais problématique, de projets portés par les États et de formes de coopération internationale, d’histoire ancienne et de projets d’avenir.

Le numéro 37 de la revue Nordiques cherche à présenter et analyser les mythes et les réalités de l’arctique défini dans un sens large, qui couvre les régions septentrionales de la Finlande, de la Suède et de la Norvège, l’Islande, le Groenland, et les régions transfrontalières comme la Russie et le Canada du nord.

Quels sont les enjeux actuels de la gestion politique des régions et des ressources. Sont-ils à lire sous une optique néo- ou postcoloniale ? L’arctique est-il un territoire disputé dans son historiographie, dans sa mémoire, dans son identité et dans ses représentations ? Quels récits et quels genres de représentation littéraire ou artistique rendent compte des tensions et des aspirations qui s’y croisent ? Ces questions pointent vers quelques interrogations importantes, mais n’épuisent pas l’ensemble de la problématique.

Fidèle à son ouverture disciplinaire, la revue accueillera des propositions qui mobilisent les études littéraires et culturelles, la géographie, la sociologie, l'économie, la politique ou d’autres champs en lien avec la thématique des « mythes et réalités de l’arctique ». Les avis d’intention pourront être adressés à harri.veivo@unicaen.fr avant le 15 juin 2018. Les articles de 40 000 signes maximum, références comprises, devront être remis avant le 31 octobre 2018 pour une publication en printemps 2019.


L’éducation dans tous ses états
Depuis une quinzaine d’années, les systèmes éducatifs sont en proie à d’importantes transformations qui se construisent de plus en plus dans une comparaison et une compétition internationales intenses. Les mesures de performance éducative du type PISA ou les classements internationaux des universités, mais aussi la vogue des neurosciences ont ajouté leurs effets aux réformes de la gouvernance et du management de l’éducation. Les pays nordiques, à bien des égards, sont perçus comme une sorte d’avant-garde en matière de réformes et d’expérimentations dans ce domaine, avec des trajectoires et des résultats apparents qui semblent très variables d’un pays à l’autre.  Ainsi les très bons résultats récurrents de la Finlande aux enquêtes PISA ont-ils constitué une source d’interrogation pour les voisins et pour d’autres pays. Ce numéro de Nordiques vise à déplacer le curseur et à élargir le spectre de questionnements afin de mieux situer et comprendre certaines de ces transformations profondes dans des pays où l’on sait que la tradition d’éducation populaire a été une marque de fabrique d’ambitions égalitaires. Que reste-t-il de ces modalités d’accès au savoir qui transitaient par les écoles populaires ou les cercles de formation ? Qu’en est-il de la formation tout au long de la vie dans des pays où les politiques de l’emploi et du chômage sont devenues très strictement encadrées ? Comment se distinguent les politiques, méthodes et expériences éducatives entre les pays et au regard du reste de l’Europe ? Voici quelques questions qui pourront servir de guide aux propositions de contributions mais ne sauraient être limitatives. Fidèle à son ouverture disciplinaire, la revue Nordiques accueillera des propositions qui mobilisent la littérature, la linguistique et les études culturelles (notamment en lien avec l’éducation aux langues, l'intégration dans les systèmes scolaires, etc.) ou d’autres champs en lien avec la question du renouvellement des formes de l’éducation.

Les avis d'intention pourront être adressés à aucante@ehess.fr avant le 15 mars 2018.

Les articles de 40 000 signes maximum, références comprises, devront être remis avant le 31 juillet 2018 pour une publication à l'automne 2018.


Autres thèmes :

La revue étudiera toute proposition de contribution aux thèmes proposés ci-dessous. Pourront également être pris en compte, soit des articles portant sur des sujets autres, soit des recensions d'ouvrages traitant des pays nordiques ou écrits par un auteur nordique. Notez qu'il ne sera versé aucun droit d'auteur

  • L'immigration dans les pays nordiques :
  • Politiques d'immigration ; Histoire de l'immigration ; Littérature d'immigrés, etc.
  • Mythe et réalité de l’Arctique scandinave :
    Enjeux économiques, écologiques… ; Explorateurs ; Thème littéraire, etc.
  • Les enfants dans les pays nordiques :
    Politique de l'enfance ; Education ; Littérature de jeunesse, etc.
  • Territoires autonomes :
    Décentralisation ; Minorités ethniques ; Gouvernances, etc.
  • L’environnement dans les pays nordiques :
    Ecologie ; Nature ; Campagne ; Législation, etc.
  • Les arts dans les pays nordiques :
    Politiques artistiques ; Enseignements ; Production artistique ; Grandes figures artistiques, etc.